Croquis à Chagnon et Biennale d’aquarelle de Saint Chamond

Par défaut

Un passage à l’heure d’été réussi : une heure en moins pour une belle journée placée sous le soleil… Un programme très sympathique m’attend avec quelques courageux croqueurs lyonnais. Nous visitons le village de ChagnonLe village comprend de nombreux vestige de l’aqueduc du Gier qui relie Saint Chamond à Lyon sur 85 kilomètres. Nous prenons quelques photos et faisons plusieurs croquis avant le pique-nique au bord de la rivière qui traverse le village. Quelques explications nous sont données par un sympathique habitant qui nous offre un délicieux jus de pomme (fabrication locale). J’apprends que le « grigri porte-bonheur » que j’avais vu sur une porte est en fait une fleur rare et protégée la carline ou cardabelle trouvée sur le « Causse de Sauveterre », et cueillie pour son aspect décoratif. Ce chardon sert de baromêtre : il se ferme à l’approche du mauvais temps.

Nous quittons Chagnon pour la Biennale d’aquarelle de Saint Chamond. Je découvre une magnifique exposition et je suis admirative devant tant de maîtrise sur l’ensemble des oeuvres exposées. J’assiste à la réalisation d’un portrait à l’aquarelle par Myriam Paslier avec une magistrale démonstration sur le lacher prise… Qui a dit que l’aquarelle était fadasse ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s